Paris, le Jeudi 01 Décembre 2022                                                                                                                                                  

Spiruline, cerveau et maladies neuro-dégénératives (Parkinson, Alzheimer, Willis Ekbom)

Les maladies dégénératives touchent le système nerveux central. Elles attaquent l'encéphale, la moelle, les fonctions supérieures, la motricité, les neurones aussi bien que la myéline.

La nutrition à la spiruline peut améliorer des fonctions neuronales, supprimer des substances inflammatoires dans le cerveau et une diminution du stress oxydatif. Selon des chercheurs de l'université d'Umea en Suède, les régimes enrichis à la spiruline protègent et optimisent la fonction cognitive après les accidents cérébraux.

Le cerveau stimule les fonctions motrices, la digestion, la croissance, interprète les expériences sensorielles et décide des réponses physiques et émotionnelles appropriées. Le fonctionnement du cerveau met à contribution les milliards de neurones. C'est de la capacité de connexions entre les neurones, et de leur vitesse d'interconnexions que dépend l'intelligence, la puissance créatrice, la plasticité d'un cerveau. Pour fonctionner de manière optimale, le cerveau a besoin de beaucoup d'énergie: le quart de l'énergie corporelle totale! Le rôle de l'alimentation est primordial pour construire, stimuler et entretenir les neurones.

A. Spiruline et trouble de déficience de l'attention

Une étude indique que les personnes atteintes de "trouble de déficience de l'attention avec ou non-hyperactivité sont la plupart du temps, déficientes en L-glutamine. Une déficience en vitamines peut également se traduire par des comportements antisociaux comme le vandalisme ou les agressions.
Pour leur thèse de doctorat, deux chercheurs ont étudié les effets d'une prise quotidienne d'1 gramme de spiruline sur 1567 écoliers. Ils ont constaté une amélioration spectaculaire des résultats scolaires de 81%. Leur conclusion est qu'une telle amélioration est due aux nutriments indispensables pour un fonctionnement cérébral optimal dont le GLA et la phycocianine contenus dans la spiruline et à leur très grande assimilabilité.
D'autres enfants qui suivaient un programme de lecture spécifique ont été divisés en trois groupes: sans algue, avec 1,5 gr/jour et avec 3g/jour pendant 3 mois. Les chercheurs ont constaté une amélioration de 40% de la mémoire et de 20% de la concentration. Les groupes qui prenaient de la spiruline ont également bénéficié d'une réduction des taux toxiques d'aluminium - taux corrélés à des problèmes d'apprentissage et de concentration.

B. Spiruline et MALADIE D'ALZHEIMER

La maladie d'Alzheimer est l'une des affections neuro-dégénératives. Les lésions attaquent l'hippocampe, rouage cérébral essentiel pour mémoriser une information avant de détruire plusieurs millions de neurones et les synapses qui assurent leur communication.

Des études ont démontré que les antioxydants, les acides gras essentiels, plus particulièrement les Omega 3 et le GLA contenus en quantités intéressantes dans la spiruline ont des effets bénéfiques sur les patients. Les chercheurs  du laboratoire ETH de chimie organique et de l'université de Zurich ont isolé à partie de la spiruline une substance potentiellement active contre la maladie d'Alzheimer. Ils ont constaté que cette substance active neutralisait l'enzyme cholinestérase, en partie responsable de la maladie d'Alzheimer. Or, en neutralisant la chlolinestérase, il est possible de ralentir l'évolution de la maladie.

C. Spiruline et maladie de Parkinson

La maladie d'Alzheimer "vole la mémoire", la maladie de Parkinson "vole les capacités motrices". Cette maladie se caractérise par la mort prématurée de cellules nerveuses situées dans la substance noire du cerveau. Cette zone minuscule est impliquée dans le contrôle des mouvements, contrôle qui s'effectue via le neurotransmetteur dopamine fabriqué par ses cellules. Quand environ 2/3 des cellules produisant la dopamine sont mortes, les premiers signes cliniques apparaissent.

Les chercheurs ont démontré les effets protecteurs de flavonoïdes contre le stress oxydatif et la mort cellulaire des neurones produisant la dopamine. La spiruline est particulièrement riche en flavonoïdes, nutriments qui stimulent la production de dopamine. Le rôle protecteur de la spiruline face aux neurotoxines et au stress oxydatif impliqués dans la maladie de Parkinson a été confirmé.

L'hypothèse, longtemps réfutée, des pesticides incriminés dans la maladie de Parkinson, a été prouvée. Diverses études ont démontré que la spiruline absorbe les métaux lourds comme un aimant et qu'elle peut débarrasser l'organisme de ces toxines.

D. Spiruline et maladie de WILLIS-EKBOM

Le "syndrome des jambes sans repos" touche 8,5% de la population et se manifeste par des sensations d'"agacements", de fourmillements, voire de brûlures, accompagnées d'un besoin impérieux de bouger les jambes dans certaines situations d'immobilité, et singulièrement la nuit, perturbant considérablement - qualitativement et quantitativement - le sommeil. Outre la prédisposition familiale, on retrouve parmi les causes, les déficits en micronutriments, notamment Fer, Magnésium, Sélénium et un possible déficit en neuromédiateurs dopaminergiques. Il est à noter qu'un certain nombre de médicaments, en particulier antidépresseurs et neuroleptiques peuvent majorer les symptômes.

La spiruline de par son exceptionnelle richesse en micronutriments d'une grande biodisponibilité, est un recours idéal pour les sujets qui en sont atteints.


Style1

Style2

Style3

Style4

Style5

Style6

Style7

Style8

Style9

Style10