Paris, le Jeudi 27 Janvier 2022                                                                                                                                                  

Spiruline et vue

L’œil est assurément un des organes qui subit le plus précocement les outrages de l’âge. L’œil humain est encore « programmé » - même en dehors de toute prédisposition familiale ou pathologique intercurrente – pour se détériorer dès la quarantaine. C’est la classique presbytie, qui contraint au port de verres correcteurs, puis la cataracte qui nécessite l’exérèse et el remplacement du cristallin. Plus grave et invalidante la dégénérescence maculaire.

Toutes les sommités médicales de l’Antiquité ont prescrit de l’huile de poisson et d’autres animaux pour traiter la mauvaise vision nocturne. Mais il faut attendre la découverte et l’identification de la vitamine A en 1973 pour que soit établie la forte teneur en vitamine A contenue dans l’huile de foie utilisée pour traiter les yeux.

S’il est un nutriment riche en vitamine A, singulièrement en bêta-carotène, le précurseur de la vitamine A, et dont la biodisponibilité est excellente, c’est bien la spiruline. L’OMS reconnaît que la spiruline est une excellente source de bêta-carotène, de vitamine B12 et d’acide gamma-linolénique – tous indispensables pour une bonne vue. La petite algue bleue donne également d’excellents résultats pour traiter d’autres pathologies ophtalmiques comme la cataracte, les saignements de la rétine ou le glaucome. Le Dr Yoshito Yamazaki va conclure dans ses recherches que la prise quotidienne de fortes doses de spiruline a des effets inespérés sur des pathologies oculaires provoquées par le diabète, les problèmes rénaux, l’hypertension et le durcissement des vaisseaux rétiniens et que de plus, elle a accéléré le processus de récupération des patients.


Style1

Style2

Style3

Style4

Style5

Style6

Style7

Style8

Style9

Style10