Paris, le Mercredi 26 Janvier 2022                                                                                                                                                  

Spiruline et diabète

A la fin des années 1970, les chercheurs japonais, qui les premiers utilisent la spiruline en complément d'un traitement diabétique, sont surpris par les résultats. Le Dr Takeuchi de la faculté de médecine de Tokyo, explique qu'il s'attendait à ce que la spiruline, de par sa composition, ait un certain effet, mais que les résultats des essais cliniques dépassaient de très loin tout ce qu'ils avaient imaginé et espéré.

La prise quotidienne de spiruline pendant deux mois, engendre une amélioration très significative de l'état des patients. Non seulement leur taux de diabète a chuté de façon spectaculaire, mais ils ont perdu du poids, ils ne sont plus anémiés et se sentent plus en forme, plein d'énergie. Il explique qu'on ne peut pas guérir le diabète mais qu'on peut le contrôler avec la spiruline. Surtout le diabète de type 2, noninsulinodépendant.

Les spécialistes attribuent l'"épidémie" contemporaine de diabète à l'obésité mais aussi par des facteurs génétiques et environnementaux, parmi les quels le manque d'exercice physique et les déséquilibres alimentaires qui jouent un rôle majeur.

Les chercheurs japonais pensent que l'efficacité de la spiruline sur le diabète s'explique par la présence de polysaccharides hautement assimilables par l'organisme qui maintiennent un taux constant de sucre dans le sang. L'acide gamma-linolénique, les antioxydants, les acides aminés, les acides gars et la Super Oxyde Dismutase (SOD) que contient la spiruline agissent sur ce type de diabète en réduisant le taux sanguin de sucre et de cholestérol.

Dans le cadre d'une étude indienne sur des sujets atteints de diabète mellite de type 2, la prise quotidienne de 2 gr de spiruline pendant deux mois a permis de contrôler leur taux de glucose et d'améliorer leur profil lipidique. D'autres études, très prometteuses en Russie, ont associé la spiruline à différents oligoéléments. La spiruline associée au chrome a une influence positive sur la glycémie basale et postprandiale ainsi que sur le taux de cholestérol et de triglycérides dans le sérum sanguin. La spiruline associée au zinc donne des résultats comparables.

La consommation de la spiruline limite les fringales sucrées en apportant tous les micronutriments nécessaires, favorise la perte de poids et réduit donc le besoin d'insuline des patients. De très nombreux travaux récents confirment l'intérêt de la spiruline, et singulièrement de la Phycocyanine, tant dans la prévention que dans la régression du Diabète de Type II, ainsi que dans la prévention de l'obésité.


Style1

Style2

Style3

Style4

Style5

Style6

Style7

Style8

Style9

Style10